Maudite gastro sale…..

Je vous avais prévenus que ce blog serait utile un jour. Et bien, ce jour est arrivé. En tant que maman, nous avons toutes (plusieurs) phobies. Mais une plus que toutes les autres: (musique de Jaws) LA GASTRO!!! On s’entend pour dire que la seconde que nous avons un rejeton qui vomit, c’est la panique. On ne veut pas que toute la famille y passe. Il y tellement de mythes et de faussetés répandues sur la gastro-entérite que je crois qu’il est temps de remettre les pendules à l’heure. Mais d’abord, mise en contexte.

Vendredi soir, 18h30. Mon fils revient de son cours de patin en se plaignant d’un mal de ventre. Première pensée: bof… il a du tomber ou boire trop après le cours. Regard d’exaspération envers son père: » Bin là, il a bu toute son jus ou quoi?? » Non, même pas qu’il me répond et me montre la bouteille, où, effectivement, il manque seulement quelques gorgées. Je fais donc des excuses (mentales) à Papa. Maxou étant souvent constipé, je me dis que ça doit être le temps pour lui de faire un cacounet. Je ne m’en fais pas trop.

Samedi, 3 heures du matin. Maxou arrive dans notre chambre et dit: « Papa, j’ai mal au ventre ». Mon chum se lève et l’accompagne dans la salle de bain. Je tends l’oreille. À un moment donné, j’entends le son fatidique. Celui qui indique que le fun commence……et qu’il y en a partout. Je me lève en vitesse. Papa réconforte Maxou et moi je sors le kit de la parfaite-maman-habituée-des-gastros:

  • mon élastique (vite on se fait une couette)
  • Lingettes Lysol
  • Gants
  • guenille finie qui sera jetée suite à son dernier « shift ».
  • Sac à vidanges pour jeter la-dite guenille.

Je commence à ramasser. Je vous avoue que dans ces temps-là, je deviens un peu comme une folle furieuse. Je désinfecte tout ce que je peux avec les lingettes Lysol. Surtout: les poignées de porte, la toilette, la clanche de la toilette, les robinets….. Aussitôt la crise passée, je lave IMMÉDIATEMENT la toilette. Je hurle après tout le monde aux 5 minutes: LAVE-TOI LES MAIIIIIIIIIIIINS!!!!

images-2

Bref. Le lendemain Maxou ne file pas fort…. Il est écrasé sur le divan en petit bonhomme et se plaint sans cesse de mal de ventre. Il ne veut pas manger ni boire. Il commence à faire de la température. Le doute s’insinue en moi: et si c’était une crise d’appendicite??? La température augmente, malgré Advil. Bon. Il va falloir aller consulter…je pense…hmmmmm pas sûre…

J’appelle Info-Santé. (Je vous entend penser: QUOI?? tu n’es pas infirmière toi?? Oui. Mais quand mes enfants (ou Papa) sont malades. Je deviens toujours momentanément stupide. Incapable de prendre une décision. Je me fais toujours 1001 scénarios dans ma tête. Je vous le confirme, parfois avoir des connaissances médicales, c’est pas une bonne affaire….) Alors je texte toutes mes amies infirmières ou j’appelle Info-Santé. Parce que j’ai besoin de me faire confirmer ce que je sais déjà.

J’explique à Maxou qu’il va falloir aller à l’hôpital. Il ne veut RIEN savoir. Il se lève soudainement et se dirige vers la salle de bain. Et là, au milieu du couloir, j’entends le son fatidique. Il est entre Papa et moi. Je cours partout dans la cuisine, la logique étant que si je le prends dans mes bras il va y en avoir partout. Papa saute sur place, d’une jambe à l’autre le bras dans les airs, en me criant après:

-VOYONS QU’EST-CE TU FAIS PRENDS-LE!!

Moi: JE CHERCHE UN PLAT TOI, PRENDS-LE!

Papa: BIN J’AI MAL À L’ÉPAULE!

Moi: ON S’EN FOUT DE TON ÉPAULE, FAIS QUELQUE CHOSE!!! (et je réussis à glisser un plat sous le menton de Maxou mais évidemment l’épisode était terminé)

Alors Papa et moi on se regarde et on éclate de rire. Parce que vraiment, chercher un plat, sauter sur place ou crier est vraiment inutile quand un enfant est malade mais en vrais parents, c’est toujours ce qui arrive.  Et à la défense de Papa, il a l’épaule disloquée alors c’aurait vraiment été une mauvaise idée qu’il le prenne.

On s’entend, Papa et moi, que c’est lui qui va aller à l’urgence. C’est la première fois. Habituellement c’est toujours moi qui y vais quand les enfants sont malades. Cette fois-ci c’est moi qui reste en arrière, à attendre des nouvelles. Ça fait une heure qu’ils sont partis. Papa m’envoie un texto: » Il a déjà sa chambre à l’urgence, il va avoir une échographie » J’ai le goût de brailler. J’attends le prochain texto. Celui qui va me dire si effectivement, c’est une appendicite ou s’il va falloir que je recommence ma désinfection de folle-furieuse. PING! Le message est rentré. J’ai littéralement volé à travers la maison, le coeur battant en ouvrant mon téléphone : » Qu’est-ce qu’on mange pour souper » Voyons c’est une joke? J’attends des nouvelles de mon  précieux fils et tu me DEMANDES CE QU’ON MANGE POUR SOUPER????? Respirons….. Finalement le tant attendu texto est rentré deux heures plus tard: « Négatif, c’est un virus » On se met donc en mode gastro. Alors voilà les mythes et réalité à propos de la gastro-entérite.

Premièrement, vous devriez toujours avoir sous la main un désinfectant et des gants jetables. Plus on désinfecte, moins on a de chances de contaminer les autres. Vous nettoyez TOUT (boutons de lumière, poignées de porte et d’armoires clanche de toilette, etc.) À toutes. Les. 24 heures.  Oui, oui. Aussi souvent. AVEC DES GANTS. Les trois dernières fois que ce satané virus est entré chez nous, une seule personne l’a eue. Si vous êtes capables, condamnez une salle de bain. La personne malade utilise cette salle de bains seulement. (La dernière fois j’ai pratiquement enfermé Papa avec mon tapis d’exercices dans la salle de bains du sous-sol. Faire pitié? Me niaisez-vous, on parle de gastro ici…)

images

Mythe #1: Il faut manger du Jell-O, de la soupe Lipton et boire de la liqueur dégazée.

Réalité: NON, NON ET RE-NON. La liqueur et le Jell-O sont beaucoup trop sucrés. Trop de sucre peut augmenter les diarrhées.

La soupe Lipton est beaucoup trop salée. Le sel attire l’eau. Ce qui veut dire que quand les reins filtrent ce surplus de sel, une quantité d’eau suit. La personne est déjà déshydratée car elle perd de grandes quantités d’eau lors des vomissements et de la diarrhée. En donnant trop de sel, on déshydrate la personne encore plus.

Mythe #2: Moi je ne veux pas être malade donc je prends du Gravol et des Imodium

Réalité: Bravo. C’est comme si vous emprisonniez le virus à l’intérieur. Comme on dit, le méchant faut que ça sorte. La maladie risque donc de durer plus longtemps. Si vous voulez en réduire la durée, il est préférable de prendre des probiotiques comme du Bio-K ou Lactibiane. Personnellement, j’en donne à tout le monde la minute qu’il y en a un qui est malade. Parait qu’on peut l’éviter….

Mythe #3: Il faut boire beaucoup d’eau durant une gastro-entérite.

Réalité: oui et non. Il est important de bien s’hydrater. Par contre pas seulement avec de l’eau. Lors des vomissements et de la diarrhée, on perd beaucoup d’ions, surtout du sodium et du potassium. Il faut donc remplacer les pertes d’ions. La meilleure façon de le faire est en consommant des boissons spécialisées comme du Gastrolyte (Pedialyte pour les enfants) On peut également préparer une solution maison. Mais ATTENTION: on doit préparer la solution d’hydratation orale maison avec les quantités EXACTES. N’utilisez cette solution qu’en dernier recours seulement et jamais pour une période dépassant 12 heures.

  • 360 ML (12 OZ) de jus d’orange non sucré
  • 600 ml (20 oz) d’eau bouillie refroidie
  • 1/2 c. à thé de sel.

Et le plus important: on ne donne pas de solution de réhydratation seulement quand la personne vomit. Il est important de continuer tant que la personne a des diarrhées.

Mythe #4: Il faut couper le lait lors d’une gastro-entérite.

Réalité: Nooooooo way José! On a aucune raison de couper le lait, surtout si c’est un bébé. Sauf si les diarrhées sont vraiment sévères. En effet, une intolérance au lactose temporaire peut se développer suite à une gastro-entérite. On donne alors du lait sans lactose pendant une semaine puis on reprend le lait habituel progressivement. Pour un bébé allaité, maman peut prendre des produits laitiers sans lactose durant une semaine puis reprendre progressivement.

Mythe #5: Il faut laisser l’estomac au repos deux heures après des vomissements avant de recommencer à manger.

Réalité: Vraiment pas. Pour éviter la déshydratation, surtout chez les jeunes enfants, il est important de s’hydrater le plus possible. Mais il faut y aller GRADUELLEMENT et PROGRESSIVEMENT. On commence par 5 à 15 ml aux 5 minutes. Puis 30 ml aux 20 minutes. Votre enfant va pleurer parce qu’il aura soif. Il faudra dire non. Mon truc personnel: La quantité exacte de solution dans un gobelet et la minuterie du four. S’il vomit de nouveau on recommence au début.

Mythe #6: mon enfant peut manger ce qu’il a le goût, quand il a faim. 

Réalité: oui et non. Il peut manger ce qu’il veut parmi une liste d’aliments recommandés. Il faut également y aller progressivement. C’est-à-dire qu’on commence par une diète exclusivement liquide suite à des vomissements. Puis, lorsqu’il n’y a pas eu de vomissements depuis au moins 6-8 heures, on peut réintroduire les aliments solides. Une pizza n’est pas au menu aujourd’hui…..

Les bons choix: Liquides: Allaitement, préparation de lait maternisé, lait 2%, jus d’orange non sucré, bouillons faits maison (je vous l’accorde, il faut avoir beaucoup de temps) Solides: Oeuf, fruits frais (surtout la banane) craquelins, pain grillé, céréales non sucrées, riz, yogourt.

Les mauvais choix: Liquides: jus de pommes, raisin ou ananas (augmentent la diarrhée), toute boisson aux fruits, boissons gazeuses, bouillons ou soupes du commerce. Solides: Aliments frits ou gras, charcuterie, céréales sucrées, Jell-O, bonbons, etc.

Mythe #7: Mon enfant ne peut pas attraper la gastro, il a été vacciné.

Réalité: malheureusement faux. Le vaccin de la gastroentérite protège contre le rotavirus seulement et pendant une période limitée. Plusieurs autres virus peuvent causer cette maladie

Mythe #8: Mon enfant peut retourner à la garderie (ou à l’école) il ne vomit plus. 

Réalité: FAUX! FAUX! On recommande de garder l’enfant à la maison 48 heures suite à l’arrêt des symptômes. Tant que l’enfant a encore des diarrhées il est encore CONTAGIEUX. Il vomit lundi? On le garde jusqu’à mercredi s’il n’a aucun autre symptôme. La gastro-entérite peut durer jusqu’à 7 jours chez les enfants. Oui c’est long. Oui j’ai déjà manqué presque une semaine de travail…. Et comme disait une maman dernièrement, arrêtons de nous faire accroire que c’est une indigestion quand un enfant vomit. Il est préférable de le garder, ne serait-ce qu’une journée, pour être certains. Junior vomit? Gardez TOUT le monde à la maison. Tant qu’à en garder, un évitons de contaminer l’école/la garderie avec l’autre. 

J’espère que cette lecture sera utile pour vous, mamans de toute la planète (quoi, je peux rêver…) Vous voulez plus d’informations? Allez voir ce site ou celui-ci!

Bonne chance!

Publicités

13 réflexions sur “Maudite gastro sale…..

  1. les lingettes lysol pour désinfecter? ya pas que l’eau de javel pour venir a bout du virus? ben tant mieux le lysol sent bon au moins lolll

  2. Huile essentielle de mélaleuca à l’interne (3 gouttes dans une capsule ou dans une cuillère de miel matin et soir) pour stopper le virus, le melaleuca agit comme un antiseptique, anti-virus, anti-bactérien…etc c’est un anti toute donc je soigne, je nettoie et désinfecte avec cela et c’est naturel et sans danger 🙂

    Pour les produits laitiers, à éviter si possible car il nourrit le virus….

    • Merci pour ton truc avec le melaleuca. Pour les intéressés peux-tu dire où tu te la procures? Je ne savais pas. Remarques-tu une différence avec cela? Ça dure moins longtemps?
      Quant au lait, je crois qu’il y a plusieurs courants de pensée et ça reste toujours très controversé.

  3. une maman avait donné un truc aussi quand la fameuse gastro arrive la plupart du temps en pleine nuit …quand l’automne arrive avec ses fameux virus elle fait le lit des enfant en double elle fait le lit une premiere fois et elle place un piqué et refait le lit une deuxieme fois donc quand l’enfant vomi elle enleve les drap sur le dessus et hop le lit est déja pret…on sauve de précieuses minutes de sommeil dit-elle! je trouvait le truc interressant!!!

  4. Tu as oublié de dire, que le Gatorade, c’est pas le top non plus!!! 😉 Puis, moi après 10 jours (j’étais quand même en contacte avec l’infirmière de ma doc!!!), j’ai eu à consulter; ils ont eu la version longue, 2 semaines +++ les 3, mais à une semaine/une semaine et demi, d’intervalle… J’ai aussi mon kit-Miss-G!!! 😉 En plus moi, j’ai du charbon activé, que je débute avec le Bio-K, dès qu’un se liquéfie d’un bout ou l’autre, ou pire, des deux!!! 😛 😉

    • Pour le Gatorade aussi c’est très controversé. Personnellement je ne le recommanderais pas car beaucoup trop sucré. Par contre, il peut remplacer quelques pertes d’ions, ce qui n’est pas négligeable! Je l’utilise plus comme sauve-la-vie à 3 heures du matin quand je n’ai pas le temps de faire la solution maison et je le coupe avec de l’eau. C’est mieux que rien… Ça devient surtout mêlant pour les mamans car on dit de ne pas l’utiliser dans le Mieux-Vivre et on le recommande sur la liste d’aliments « bons choix » de l’hôpital…

      • Ha?! Vois-tu, ici, il est fortement déconseillé, sur la feuille que l’hopital et le CLSC Drummond nous donnent!!! Trop sucré justement!!! Mais comme tu dis, mieux que rien… Toujours des pop’s au congélo de Pediatric, toujours du Pediatric aux pommes dans l’armoire, pcq c’est celui qui est le moins pire de tous, côté goût, moins cher que le Pedialyte, et reste bon plus longtemps que le Pedialyte, une fois ouvert… Et, belle trouvaille, de cette marque justement, le Pediatric en sachets de mélange instantané en poudre!!! 🙂 Saveur de pomme toujours, 8 sachets de 5 g, qui donnent 8 portions de 200ml, qui une fois réfrigéré, reste bon 72 hres, donc 3 jours, donc encore plus longtemps que la solution déjà toute préparée!!! Date d’expiration aussi plus loin que le tout fait, et si tu en gaspilles, bien c’est max 200ml!!! Le plus beau?! À peine plus cher que le déjà pret!!! 😉 Je crois même, qu’il revient moins cher, mais au final, il revient moins cher anyways!!! 😉

      • Wow encore une belle preuve que la littérature est mêlante! Les conseils ne sont pas pareils d’une ville à l’autre! Bien d’accord que c’est Pedialyte aux pommes le moins pire 😉

  5. Pingback: 10 choses qu’on redoute en tant que parent | Le Carnaval muet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s